600 Mots de la musique : découvrir, comprendre, apprendre, explorer - Vol. A : Histoire et technique

Auteur CAO Hélène

Solfège/Formation musicale

Illustration de 600 Mots de la musique : découvrir, comprendre, apprendre, explorer - Vol. A : Histoire et technique
Éditeur Billaudot
Réf. éditeur GB9982
Collection Les Essentiels de la musique
ISMN/ISBN 9790043099826
Réf. DIAM 254070
19,90 € Envoi immédiat
Ajouter à mes favoris

Note de l'éditeur

Les deux tomes des 600 Mots de la musique couvrent l’essentiel du vocabulaire de la musique occidentale dite « savante ».
Ce volume A contient les mots concernant la théorie (chromatisme, tonalité), les procédés compositionnels (contrepoint, renversement), les pratiques (basse continue, transposition), les esthétiques et courants musicaux (baroque, style classique, musique spectrale). Le volume B s’attache aux genres et aux structures formelles. Les vocables relatifs à la facture instrumentale, qui appartiennent à un autre domaine, ont donc été écartés, ainsi que la terminologie propre aux traditions orales, musiques extra-européennes et populaires (chanson, jazz, pop, rock, etc.).
Les mots les plus importants donnent leur titre aux entrées. Mais au sein des notices, des termes supplémentaires sont également définis (par exemple, « bécarre » apparaît dans la page consacrée à « altération ») : il nous a semblé plus pertinent de mettre immédiatement en perspective des notions intimement liées et d’éviter la formule du dictionnaire qui aurait entraîné un grand nombre de redites. L’intitulé de quelques entrées associe deux ou trois mots (« ambitus, tessiture, registre », ou « chaconne et passacaille »), lorsqu’il s’avère judicieux de les traiter de conserve.

Un index regroupe la totalité des termes et permet de retrouver aisément ceux qui ne disposent pas d’entrée propre. Dans le corps du texte, le signe ‡ désigne les mots explicités dans le volume A ; l’astérisque *, ceux qui sont commentés dans le volume B. Afin d’alléger la présentation, les mots les moins « techniques » et les plus familiers (tels air, concert, improvisation, romantisme, tempo) ne portent pas systématiquement de signe de renvoi. Ces signes sont également absents des citations et des titres d’œuvres.
Par souci de lisibilité et d’accessibilité, les exemples musicaux des œuvres anciennes sont imprimés en notation moderne et l’orthographe des citations anciennes est actualisée. La date indiquée à la suite d’une oeuvre correspond à l’année de son achèvement. Lorsque la composition s’étend sur un nombre d’années conséquent et qu’il nous semble utile de donner cette information, la date de début de composition est précisée en sus de celle de fin. La date d’édition se substitue à la date de composition lorsque celle-ci reste inconnue.

Voir le coffret des 2 volumes